Payés au lance-pierre, voir pas payés du tout, 14 salariés en colère vont demander des comptes à la direction de la société de transport et d’accompagnement ADIATE implantée à Villeneuve d’Ascq


Mercredi 3 janvier à 10 heures

avenue de la Créativité à Villeneuve d’Ascq.


Frais non remboursés, heures supplémentaires non payées, week-end non payés, heures de nuit non payées, temps de retour après une course non payé. Véhicules en mauvais état que la société fait ramener aux chauffeurs les jours de repos. Contrats de travail non respectés…


Cette société n’en n’est pas à son coup d’essai. En février 2016, elle avait déjà été épinglée par le Conseil général, car ADIATE transporte des élèves et des personnes handicapées !


Les salariés concernés ont décidé de ne pas se laisser faire et de demander des comptes à leur direction. La colère est palpable et la rencontre du 3 janvier risque d’être tendue. Il n’est pas question, pour eux, de se laisser faire par des patrons qui se vantent de faire 10 millions d’euros de bénéfice. 10 millions au prix de l’exploitation forcenée des chauffeurs.


Le 3 janvier 2018 l’heure des comptes va sonner !