180 hypers Carrefour sur 220 étaient en mouvement samedi 31 mars dans toute la France contre le plan Bompart et sur des revendications locales.

 

Le département du Nord n'a pas été en reste. L'action de Carrefour Lomme, à laquelle s'étaient joints les salariés des Carrefour contact d'Armentières, Houplines, Nieppe et Estaires dont les magasins sont restés fermés, a été un succès. L'hyper-marché n'a pas pu ouvrir. Ce qui est une première un week-end de Pâques.


A l’issue des négociations, samedi 31 mars 2018, la direction n’a pas voulu entendre la colère des salariés.

Mal lui en a pris. Réunis en assemblée générale, les salariés de l’hyper Carrefour de Lomme ont décidé samedi soir, la reconduction de la grève. Comme à Toulouse et à Givors par exemple, l’hyper de Lomme est resté fermé le lundi 2 avril.


La détermination du front uni des salariés de l’hyper-marché Carrefour de Lomme a fait chanceler la direction. Après 2 jours de grève qui ont entrainé 2 jours de fermeture de l’hypermarché, les salariés ont obtenu satisfaction sur leurs revendications locales.

 

A savoir :

- Temps de travail: Le respect de la modulation. Des mesures de contrôle seront prises et un état hebdomadaire sera à disposition des élus
Salaires
- Revalorisation des niveaux 1. 5 salariés de niveau 1 auront une proposition de classification supérieure
- Emploi: Embauche de salariés des Carrefour contact qui ferment dans l’Hyper de Lomme. 2 CDI de 35 heures.

 

Cette victoire fait la démonstration que la force réside dans l’union et la détermination des salariés.


Suite à cela, les salariés ont voté la reprise du travail. Néanmoins, ils sont prêts à remettre le couvert et resservir le même plat s’ils n’obtiennent pas satisfaction lors des négociations annuelles obligatoires.